1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer

Vital Kamerhe et Etienne Tshisekedi ont-ils rejoint Honoré Ngbanda dans la résistance?

Répondant aux questions de la presse kinoise, l'ancien président du parlement de Kabila, a tenu des propos durs envers son ancien protecteur Joseph Kabila après sa condamnation à 3ans de prison par le tribunal de Kinshasa mais ce qui étonne encore plus tous les observateurs avertis de la vie politique congolaise, est le changement de cap de Vital Kamerhe envers son ancien candidat et président;

Car "l'opposant farouche" d'aujourd'hui avait écrit un livre qu'il avait intitulé "Je sais pourquoi j'ai choisi Kabila", mais ce qui nous intéresse c'est la réflexion émise par l'ancien parrain de Joseph Kabila pendant les "élections" de 2006 sur les sujets du moment en RDC.
Vital Kamerhe a tenu lors de son interview avec la presse kinoise des propos que les uns qualifieraient de la résistance: à savoir la victoire de FARDC sur le M23, la mort de colonel Mamadou Ndala et j'en passe.

A propos de la victoire de FARDC sur le M23, Vital Kamerhe s'est dit étonné de la victoire-éclair des FARDC sur le M23 car pendant plusieurs années, nos vaillants militaires cumulaient défaite sur défaite face aux différentes "rebellions" de l'Est de la RDC soutenues et armées par le Rwanda et l'Ouganda. Mais quand le père de la résistance congolaise, Honoré Ngbanda avait parlé de cette situation bizarre dans son point de presse, en révélant les dessous des cartes de cette victoire inédite et les pourquoi de cette pseudo-victoire, il a été traité de tout et de rien. Cependant, avec la loi d'amnistie votée par les parlementaires ventrupotents, les masques sont tombés et le peuple congolais doit accepter encore au sein de ses institutions les rwandais et les ougandais.

Le plan de la balkanisation est entrain de faire son bonhomme de chemin sans que les soi-disant opposants qui réagissent chaque fois que Honoré Ngbanda passe sur les médias patriotiques pour appeler le peuple congolais à la résistance, ne pippent mot! Sur une chaine de télévision kinoise, l'ancien journaliste et l'un des défenseurs patentés de la kabilie d'alors, Kudura Kasongo a fait preuve d'une honnêteté intellectuelle et d'un courage politique extraordinaire en reconnaissant que Honoré Ngbanda est le seul homme politique congolais qui répond aux agresseurs de notre pays.

En son temps, les collabos et les détracteurs de Honoré Ngbanda se sont levés pour crier à qui voulait les entendre que le "Degaule" congolais était entrain d'amuser la galerie quand il alertait que la stratégie finale de "Kabila" et Kagame est de nous amener encore plus des rwandais dans les institutions du pays après cette pseudo- victoire. Aujourd'hui, les faits lui donnent pleinement raison comme dans le passé avec l'histoire des élections de 2011 quand il avait prédit la victoire de Joseph Kabila non pas que Joseph Kabila allait gagner les élections mais cela était déjà planifié.

Mais ceux qui ont l'habitude de raconter à la place publique leurs rêves concernant Honoré Ngbanda, ils ont crié que Honoré Ngbanda méprisait la victoire de FARDC or le précurseur de la résistance congolaise ne voulait pas que le peuple congolais ne tombe dans le piège tendu par les agresseurs de notre pays et leurs complices. Malheureusement notre peuple vient de voir ce piège se refermer sur lui à cause des collabos et des opposants qui ont refusé de dénoncer la stratégie de ce trio machiavélique constitué "Kabila", Kaguta et Kagame.

La loi d'amnistie voté par les parlementaires a un seul objectif voulu par ceux qui l'ont élaboré: c'est de faire noyauter nos institutions par des milliers de rwandais civils comme militaires pour prendre le contrôle total de notre pays comme dans une partie des jeux de dame qui perd gagne, le M23 a perdu la guerre mais il a gagné les négociations car le M23 réclamait leur intégration dans nos institutions. C'est désormais chose faite et Vital Kamerhe l'a reconnu en disant que le nouveau gouvernement tardait de sortir parce que le Rais attendait la loi sur l'amnistie pour donner les portefeuilles au M23.

L'honnêteté intellectuelle veut que si ton adversaire publie des choses liées aux intérêts vitaux de la nation, tu restes à l'écoute et que tu en fasses une analyse approfondie; ce qui ouvrira la voie à des conclusions refléchies.

Les défenseurs de l'ordre ancien dans l'opposition institutionnelle congolaise (UDPS, MLC...) voient en Honoré Ngbanda un adversaire redoutable et connaissant l'homme, et avec son mouvement l'APARECO, cette machine politique qui donne l'insomnie tant au pouvoir d'occupation qu'aux collabos. L'opposition tremble et réagit maladroitement à chaque passage de "Terminator" aux médias patriotiques, en croyant que l'ancien conseiller spécial de Mobutu veut prendre la place des uns et des autres dans les schémas politique de notre pays, or ce n'est pas le cas.

Etienne Tshisekedi est-il capable encore de faire bouger les lignes dans le contexte politique actuel de notre pays ? Oui, si et seulement si Etienne Tshisekedi apprend de ses erreurs politiques passées; les années 90 étaient les années de gloire pour le premier ministre élu de la CNS mais il n'a jamais su capitaliser tous les bénéfices politiques acquis durant plusieurs années de lutte sans faille en refusant de s'adapter aux réalités internes et externes. C'est ce qui a amené ses alliées politiques de le lâcher un à un jusqu' à l'entrée de l'AFDL or leader charismatique avait les moyens d'empêcher l'AFDL de prendre le pouvoir. Il aurait carrément suffi d'appeler le peuple au soulèvement et au refus de reconnaitre ces agresseurs; mais il ne l'a pas fait parce qu'il voulait la chute de régime Mobutu malgré qu'il savait que ce sont les rwandais et les ougandais qui étaient de véritables acteurs de cette pseudo rébellion de l'AFDL.

Etienne Tshisekedi reste et restera comme le plus farouche opposant au régime de Mobutu, comme l'homme qui a réussi à mettre fin à la dictature et l'instauration de la démocratie mais qu'il n'a pas pu achever son œuvre à cause de l'occupation rwandaise. Tandis que Honoré Ngbanda est celui qui a réveillé et conscientisé la jeunesse congolaise sur le danger de l'occupation de notre pays et il a organisé la résistance; or les deux ne jouent pas dans le même terrain. 

Personne ne pourra ignorer le combat que Etienne Tshisekedi a livré pour que la dictature puisse prendre fin dans notre pays mais malheureusement pour lui, il n'a pas su anticiper les méfaits de l'invasion des troupes rwandaises et ougandaises avec la complicité de l'AFDL car cette invasion a ruiné son noble combat, cette transition démocratique que notre pays avait amorcé avec la conférence nationale souveraine, a été sacrifié sur l'autel de l'occupation de notre pays par nos voisins.

Fallait-il continuer dans l'opposition ? Non, l'opposition étant un système politique classique or notre pays étant occupé, ce système ne pouvait pas fonctionner avec tous ses corollaires les élections, le parlement et un système juridique indépendant, refuser cette réalité, c'est faire preuve de la naïveté et de l'inconscience.

Honoré Ngbanda est le seul homme politique qui avait su s'adapter à la nouvelle situation que nos voisins venaient de nous imposer en occupant notre pays.
Cet homme politique avait vite compris qu'il fallait amener le combat sur le terrain de la résistance et non de l'opposition, nous devons rendre à César ce qui appartient à César quand tous les autres cherchaient à rejoindre d'une manière ou d'une autre le navire Joseph Kabila, le père de la résistance congolaise a pris les choses en main pour orienter le combat dans une autre arène en mobilisant la jeunesse congolaise de l'extérieure et de l'intérieure et les collabos se moquaient de lui mais aujourd'hui il est devenu le cauchemar des occupants et des collabos.

Beaucoup des gens se posent toujours la question, pourquoi Honoré Ngbanda ne participait pas aux élections ? Parce que les élections sont un système politique classique et ayant pour objectif l'alternance du pouvoir et comme moyen pour y parvenir les élections or nous sommes dans une situation d'occupation;

Tous les autres pays occupés avant nous n'ont pas utilisés les élections pour se libérer, la France, l'Afghanistan et les autres pays occupés par les allemands mais chacun d'eux, s'est lancé dans la résistance et le combat pour mettre fin à l'occupation.

Si aujourd'hui parce que Joseph Kabila a rejeté Vital Kamerhe, que ce dernier tient des propos propres à la résistance, nous devons comprendre une chose, seul le discours de la résistance fait trembler les occupants et le peuple congolais se retrouve seulement dans ces discours de la résistance, tous les autres politiciens qui refusent de comprendre cette réalité, vont mordre les doigts dans un avenir proche.

Dans une situation d'occupation, tous les patriotes doivent devenir des résistants car l'amour de la patrie et le respect de nos textes doit nous amener à la résistance, les avantages que procurent nos fonctions ministérielles ou parlementaires, sont les fruits de la haute trahison.

La mort de Mamadou Ndala est une preuve que l'occupation fera tout pour continuer sa mission satanique dans notre pays en versant le sang des vaillants congolais et aucun congolais n'est épargné, les collabos sont les proies acquises pour l'abattoir de l'occupation, chacun d'eux attend seulement son tour pour faire les frais de sa trahison quand ton maitre constatera que tu lui sers plus à rien, il va t'envoyer à l'abattoir de l'occupation.

Vital Kamerhe s'agite de gauche à droite, son sort ne dépend de lui mais de celui qui a fait de lui ce qu'il est devenu mais le peuple congolais est déjà éveillé et il sait ou se trouve ses intérêts et qui est mieux placé pour les défendre, la paix n'est que le résultat d'un long travail d'ensemble.

Publié à Alger, le 07 Février 2014 par Freddy Lokula Bofofi

 

IMAGE Affaire "L'or pillé au Congo, fondu en Suisse" ou la filière "Tutsi Power"
Saturday, 07 December 2013
  Affaire "L'or pillé au Congo, fondu en Suisse" ou la filière "Tutsi Power" Depuis quelques jours, l'ONG Track Impunity Always en abrégé... Read More...
essai
Tuesday, 21 April 2015
Read More...
IMAGE Etudier les victoires des FARDC
Tuesday, 05 November 2013
  Etudier les victoires des FARDC (Suite)   « On croit mourir pour la patrie : on meurt pour les industries » A. France La... Read More...
IMAGE Etudier les victoires des FARDC (suite et fin)
Monday, 11 November 2013
  Etudier les victoires des FARDC (suite et fin) « On croit mourir pour la patrie : on meurt pour les industries » A. France Rester à... Read More...